Développement personnel

Le carnet du bonheur

Il y a des périodes où rien ne va, tout nous paraît fade et triste. On a du mal à prendre du recul sur nos vies et l’avenir ne nous apparaît pas toujours radieux. Dans ces moments là, on a besoin de (ré)apprendre à apprécier les petits instants de bonheur. Savourer les petits plaisirs, c’est comme le bonheur, c’est un état d’esprit et ça s’apprend !

Un jour je suis tombée sur un article dans la revue Le Point sur le cours le plus populaire d’ Harvard qui s’appelait « L’Art du bonheur ». L’article était en fait une interview de Tal Ben-Shahar, le professeur qui donnait ce cours. Dedans il expliquait quelques principes sur le bonheur mais surtout une petite technique pour apprendre à apprécier les petits bonheurs : tenir un journal et tous les jours y inscrire entre 3 et 5 moments heureux de votre journée. Cela peut être le coup de fil d’un proche, un plat que vous avez apprécié, un moment avec vos collègues, cet instant où vous avez ouvert votre calendrier de l’avent, un sourire furtif dans la rue, la jolie couleur des arbres, une promenade agréable bref ces petits riens qui vous ont fait plaisir. L’exercice est encore plus intéressant quand notre journée est banale car ça nous force à voir différemment cette journée. Et c’est là tout l’Art du bonheur, transformer notre regard et apprécier les petits moments heureux au milieu du quotidien.

flat

Je tiens ce journal à chaque fois que j’ai des périodes un peu moroses, souvent l’hiver d’ailleurs ! Le tout est de s’y tenir et vous verrez que petit à petit on prend conscience des petits bonheurs et on les apprécie encore plus quand ils arrivent. Des fois je me dis intérieurement « tiens, je mettrai sûrement ce moment dans mon journal ce soir «  quand je prend conscience que je vis un petit instant plaisant.

Ce n’est bien sûr pas cela qui peut soigner une dépression ou vous rendre du jour au lendemain super heureux mais ça aide à prendre conscience des petits plaisirs de la vie et à les cultiver !

Je suis tombée sur un article d’un journaliste de Psychologie magazine qui est justement allé suivre ce cours de bonheur avec le même professeur et qui raconte son expérience. Ce qu’il raconte ressemble beaucoup à ce que j’avais lu, ça peut vous intéresser alors je vous le met ici.

J’espère que cette petite méthode vous servira si jamais vous vivez des périodes moroses ou si vous avez juste envie de cultiver le bonheur !

*** 

Vous avez des astuces de ce type pour cultiver les petits bonheurs ?

8 Comments

  • Stéphanie

    J’avais essayé cette méthode une semaine et j’ai laissé tomber, non par manque d’envie mais j’oubliais d’écrire mes moments. J’y repense souvent et je me dis que ça ferait un beau souvenir de garder une trace de mes petits bonheurs quotidiens. Je garde l’idée en tout cas 😉

  • TT

    J’aime beaucoup ce petit exercice que je faisais hebdomadairement sur mon dernier blog. Cela me permettait de savourer d’autant plus la semaine passée et de me remémorer les moments en question.
    Je ne tiens plus ce genre de liste pour le moment, mais à l’inverse, j’ai un carnet de « motivation » où je marque les paroles, les compliments, les conversations que j’ai et qui m’ont touchés ou m’ont donnés un déclic. Je les relis de temps en temps pour me donner du courage et de la confiance ^^.

    • Caro From Woodland

      Le carnet de motivation c’est bien aussi 🙂 Faudrait que j’en tienne un ! Avec Axelle quand on était enfant on tenait un carnet du réconfort où on notait les répliques de films qui nous faisaient rire, les moments où on s’était marré, les photos rigolotes et si une de nous avait un coup de mou elle le récupérait et le relisait 🙂 Vive les carnets 😉

  • Leleux Leslie

    Ohhh ! Alors là je suis ravie !

    Je ne connaissais pas cette méthode.

    Avec une amie, nous échangeons quotidiennement 3 « plus ». Je lui avais proposé 1 plus par jour lorsqu’elle est tombée en dépression, sa psy lui a dit que nous étions des petites joueuses, et que 3 plus seraient plus bénéfiques. J’imagine que ça vient de cette méthode du coup.

    Nous continuons, car depuis c’est moi qui suis en dépression.

    Ca nous a permis, non pas de nous soigner, mais de continuer à garder du positifs dans nos vies. Et surtout, nous échangeons bien au delà de ces plus : nos envies, nos humeurs, nos avancées, non incompréhensions, non enfants, et même la météo ! Ces échanges nous ont apporté quelque chose que nous n’avions pas vu venir : une amitié plus profonde.

    • Caroline

      Oui c’est une méthode qui a fait ses preuves et qui fait du bien pour voir le positif 🙂 Très heureuse qu’elle vous ai fait du bien également 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.